Apprendre à se connaitre

Vous me direz que vous vous connaissez déjà ? Et je vous répondrai que vous êtes prétentieux. Vous me direz pourquoi faire ? Et je vous répondrai que vous êtes ignorant. La bonne nouvelle c’est que vous pouvez changer cela, et nous allons voir comment.

Prétendre se connaitre, c’est se mentir à soi et indirectement aux autres. Rien n’est immuable, tout change, tout évolue, tout se transmute, y compris et en grande partie nous-même. Nous ne sommes plus qui nous étions l’an dernier, il y a dix jours ou seulement quelques minutes. Nous changeons et nous sommes le changement, et ce à chaque seconde qui passe.

Comment pourrions nous donc penser savoir qui nous sommes quand nous changeons sans cesse ? Finalement ce n’est qu’en nous confrontant directement au moment présent que nous pouvons nous découvrir et comprendre qui nous sommes vraiment. Et ce moment présent est toujours en mouvement, il est à la fois palpable mais intemporel, car à peine vécu il est déjà passé.

C’est donc dans l’acceptation totale de cet état de fait que nous pouvons réellement apprécier la vie, les évènements et le fait que rien n’est définitif ou formel, y compris se connaitre.

istockphoto-898704212-612x612-1
istockphoto-921871490-612x612-1

1/ Se demander à soi-même « Comment ça va? «

2/ Se servir de la méthode du 5/5 pour lier sentiments et besoins

3/ Etre conscient de l’instant

Prendre du temps pour soi ET se ressourcer en soi. Maximaliser un état de conscience et de bien-être, extérieurement ET intérieurement, en se donnant l’occasion de reproduire aussi souvent que nécessaire ces moments là, pour aligner sa vie avec ce qui va bien. Le bénéfice à en tirer est aussi dans ce qui ne va pas, car cela revient à ne pas nier le sentiment désagréableêtre responsable de son émotion et apprendre à la gérer.

Comme on demanderait à un enfant qui pleure « Comment ça va ?  » on demande à son propre enfant intérieur comment il va et on lui apprendLa solution réside en n’accusant pas le TU mais en exprimant le JE. C’est à dire, être centré en équilibrant à la fois ce qui va avec son bénéfice et ce qui ne vas pas avec sa conséquence, en transformant l’émotion en besoin, ressenti et exprimé.

4/ Reprendre (ou apprendre) la maitrise

Autrement dit, ne plus subir les émotions ou les incompréhensions qui en découlent. Une bonne communication c’est 20% d’expression et 80% d’écoute, si l’on veut accéder à une forme de bien-être, il est donc essentiel de savoir écouter, soit un équilibre entre écouter les autres et s’écouter soi.

Quand on dit que se connaitre soi c’est reconnaitre les autres, il faut prendre conscience que le «JE décide de changer» va obligatoirement avoir un impact sur l’autre qui sera obligé de s’adapter et donc de changer aussi.

istockphoto-682935838-612x612-1
istockphoto-904288816-612x612-1

Si l’écoute est importante, il faut qu’elle soit active, c’est-à-dire ne rien faire d’autre en même temps, juste êtreêtre avecêtre disponibleêtre ouvert.

Comme nous avons appliqué la méthode du 5/5, il faut maintenant envisager de toujours aborder un échange en exprimant à l’autre son état des lieux intérieur. Puis instaurer un climat d’échange et de confiance en suivant les 2 étapes suivantes :

S’écouter soi et s’interroger intérieurement (temps 2 min)

  • Qu’est ce qui est agréable en vous et qui vous nourrit ?
  • Qu’est ce qui est désagréable en vous et qui ne vous nourrit pas ?

Ecouter l’autre (temps 2 min)

  • Sans intervenir
  • Sans interrompre
  • Sans s’identifier

5/ Apprendre à s’écouter

Il faut s’interroger sur 3 axes qui seront AB et C.

A – Comment je me sens lorsque je me demande comment je vais ?

Tout bénéfice est à conserver et toujours prendre du temps pour soi.

B – Comment je me sens lorsque j’exprime comment je vais ?

Nommer et exprimer ce que cela provoque sur soi et son ressenti permet un décodage plus riche que de s’exprimer sur les choses extérieures ou que se taire.

C – Comment je me sens lorsque je suis écoutée ?

Qu’est-ce que cela a nourrit ?

Avant d’entrer dans l’échange, bien indiquer un temps d’écoute ET que vous n’attendez ni aide, ni action de la part de l’autre, simplement de l’écoute.

6/ Apprendre à écouter l’autre

Un 4 ème axe que sera D permettra de s’interroger sur l’autre :

D – Comment je me sens lorsque l’autre partage ses sentiments et ses besoins, et que je l’écoute ?

Cela me nourrit -il ? Ai-je été capable de rester sans rien faire et sans interrompre ?

Rappel : Apprendre sur le ressenti et le discernement en faisant ces exercices régulièrement.

istockphoto-1128198595-612x612-1
istockphoto-1273463627-612x612-1

7/ Se réaligner sur son plan de vie

Noter ses besoins, et ensuite les exprimer, permet d’aller chercher comment les nourrir. On peut éventuellement s’aider du mind-mapping pour trouver de quoi les combler (cf. mon article sur Le mind-mapping).

Ici encore, on applique une méthode sur 5, soit les 5 besoins (satisfaits ou non) que l’on ressent de prime abord (temps 8 min).

Exemple :

  • Besoin de tendresse
  • Besoin de changer de métier
  • Besoin de créer
  • Besoin de faire du sport
  • Besoin d’être acceptée

Cet exercice peut être fait régulièrement et il permettra de suivre le fil rouge de votre chemin de vie afin d’être vous-mêmeconstater vos progrès et vous sentir épanoui.

En résumé, se réaligner demande un travail sur soi et de l’implication mais surtout de la discipline lorsqu’il faut se recentrer sur son chemin de vieLister ses besoins permet de prendre conscience que nous allons bien et des satisfactions que nous avons déjà et travailler sur les insatisfactions sur lesquelles nous avons le pouvoir de changer et d’agir.

En l’occurrence, apprendre à se connaitre nous permet de devenir responsable et acteur de notre vie, nous en tirons alors, sur le plan professionnel, le bénéfice de se sentir respectévalorisé et à sa place, tandis que sur le plan personnel, nous nous sentirons bienveillantcréatif et pleinement nous-même.

Apprendre à se connaitre est donc essentiel, car avoir une bonne compréhension de soi, dans l’acceptation et la gratitude, contribue à notre immersion et notre intégration dans ce monde, en passant par une meilleure communication et par la prise en considération de nos besoins réels et de l’importance de les nourrir.

Je vous ai préparé un visuel reprenant les 7 étapes pour apprendre à se connaitre, que j’ai relié à chacun des 7 chakras, en effet, le soin apportés à nos centres d’énergie est important et permet de nourrir chacun des points à travailler en profondeur.

01

Articles similaires

Particularités

La paréïdolie

Sous l’effet de stimuli (visuels, sonores…) ce phénomène entend trouver d’autres formes, le plus souvent familières (animaux, personnages, visages…) dans des formes abstraites ou du quotidien. Il s’agit d’une illusion d’optique,

Lire la suite »
Particularités

La synesthésie

Particularité de perceptions des sens, ou des sensations, la synesthésie est une association de deux ou plusieurs sens à partir d’un stimulus. C’est un phénomène neurologique, non pathologique, qui s’étend à tous les sens,

Lire la suite »
Méthodes

Le diagramme de chemin de vie

Le triangle des besoins, autrement appelé pyramide de Maslow, est une représentation hiérarchique des besoins, basée sur une théorie de la motivation par le psychologue Abraham Maslow. Ce dernier pensait que chaque

Lire la suite »

Abonnez-vous à la Newsletter